Le portail des indépendants en Suisse
Menu

 

AvantagesContraintesProfil - Indépendant au quotidien - Comment gérer les contraintes du statut d’indépendant - Formalités pour les ressortissants étrangers travaillant en Suisse - Le portage salarial garde les avantages du salariat

N’AYEZ PAS PEUR DE DÉPASSER VOS LIMITES ET INVERSEZ LA TENDANCE … DEVENEZ INDÉPENDANT !

Le travailleur qui envisage d’adopter le statut d’indépendant se démarque par sa volonté d’entreprendre et ce en toute autonomie.

Ses sources de motivation ? le désir d’être son propre patron, de développer son propre business, l’envie de mieux gagner sa vie, de choisir où et avec qui il veut travailler, sur quel type de projet et dans quel environnement il va s’investir, son rythme de travail, en bref la volonté de prendre son destin en main.

Mais le statut d’indépendant n’est pas adapté à tous les travailleurs car il requiert certaines qualités, de l’énergie et de la motivation. Nous détaillerons celles-ci dans cette rubrique.

Adopter le statut d’indépendant est simple et novateur et si vous n'avez pas encore ce statut, vous y viendrez peut-être un jour ; nous sommes prêts à vous accompagner.

Le CDI en voie de disparition ?

Soyez proactif, une étude affirme que 85% des emplois de 2030 n'existent pas aujourd'hui !

Le monde du travail connait depuis une dizaine d’années une mutation structurelle importante et la sécurité de l’emploi n’est plus garantie par l’employeur. La protection sociale des salariés mise en place par les pouvoirs publics évolue pour intégrer les préoccupations légitimes des travailleurs indépendants par l’adoption de variantes voire de régimes spécifiques selon les états.

Une réelle révolution culturelle est en marche où de plus en plus de salariés se tournent vers le statut d’indépendant. Ils souhaitent donner une plus grande flexibilité à leur activité professionnelle afin de s’assurer un avenir meilleur dans ce monde en mutation.

Avec une croissance en Europe de 45% sur la période 2004-2013 (Eurostat), le statut d’indépendant s’affirme comme la solution permettant de mieux satisfaire à la fois les contraintes des entreprises et celles des travailleurs.

La grande flexibilité qu’apporte ce statut permet de recentrer les échanges nécessaires à la collaboration d’un travailleur avec une entreprise sur les compétences et la transparence.

Offrez-vous les collaborations qui reconnaitront enfin vos compétences

L’échange de professionnel à professionnel permis par le statut d’indépendant se focalise sur les compétences. Cette transparence et cette flexibilité dans la relation entre les entreprises en quête d’experts pour leurs projets et les travailleurs à la recherche de challenges, facilitent l’adéquation des expertises recherchées avec les ambitions et les compétences des travailleurs.

Travailler en mode projet : la clé de la compétence

Adopter le statut d’indépendant, c’est travailler en permanence en mode projet. C’est aussi capitaliser sur la réussite de chaque mission, dans une démarche perpétuelle de progression et d’apprentissage.

L’exigence requise par chaque nouveau projet permet de développer ses domaines d’expertise et d’acquérir de nouvelles compétences.

En adoptant le statut d’indépendant, vous devenez maitre de votre orientation professionnelle en choisissant des missions qui favorisent votre démarche d’acquisition de compétences, indispensable dans ce monde en permanente mutation.

Avantages :

  • Autonomie et flexibilité dans la gestion de son emploi du temps,
  • Fixation concertée du taux horaire avec le donneur d’ordre,
  • Sélection des projets et des missions,
  • Activité en mode Projet,
  • Valorisation des compétences par le choix des collaborations,
  • Pluralité des secteurs d’activité,
  • Complémentarité des missions, variété des entreprises,
  • Opportunités de mobilité, entre autres à l’international,

Contraintes :

  • Recherche et acquisition de nouveaux contrats (gestion des intermissions),
  • Administration (affiliation et déclarations sociales, facturation, relances, comptabilité…),
  • Eviter l’isolement ou du moins savoir le gérer,
  • Gestion de ses formations (sélection, financement et participation),
  • Impact des éventuels échecs (contre-références),
  • Pour dépasser ces contraintes ? accès direct au paragraphe « Comment gérer les contraintes du statut d’indépendant ? »

Profil :

  • Un niveau d’études supérieures est un atout,
  • Bon degré d’expertise dans son domaine,
  • Solide culture générale technique pour une vue d’ensemble des problèmes,
  • Bonne capacité de synthèse,
  • Autonomie,
  • Capacité d’adaptation,
  • Déontologie,
  • Sens des responsabilités,
  • Persévérance et optimisme,
  • Sens du service orienté vers la satisfaction du client

 

Etre indépendant au quotidien :

En devenant indépendant il est indispensable de vous créer un cadre de travail et d’avoir une bonne organisation, ce qui vous permettra d’être plus efficace et performant au quotidien.

Les équipements

Vous devez dans un premier temps, vous équiper du matériel en adéquation avec votre activité.

Un ordinateur qui pourra supporter les éventuels logiciels dont vous aurez besoin et si besoin une tablette.

Bien évidemment un téléphone mobile, le smartphone est conseillé afin de pouvoir gérer directement vos emails et votre agenda depuis celui-ci.

Les outils

Afin d’être efficient, vous devez dès le début de votre activité vous approprier des outils pour optimiser votre travail au quotidien.

On retrouve quatre préoccupations majeures :

  1. La gestion des emails et de l’agenda
  2. Les logiciels de CRM et les logiciels de gestion de factures
  3. La gestion de projets et/ou TO DO lists
  4. Le stockage et le partage de documents

1.Gestion des emails et de l’agenda

Vous devez être entièrement à l’aise avec l’interface qui vous permettra de gérer votre agenda et vos emails, car vous en ferez une utilisation quotidienne. Choisissez l’interface qui vous semble la plus simple d’utilisation et la plus ergonomique selon vous.

Outlook

Microsoft Office Outlook est un gestionnaire d'informations personnelles et un client de courrier électronique édité par Microsoft. C’est une interface qui est directement installée sur votre ordinateur et permet d’accéder à vos emails sans passer par un navigateur web. Il fait partie de la suite bureautique Microsoft Office.

Bien qu'il soit principalement utilisé en tant qu'application de courrier électronique, il propose aussi un calendrier et un gestionnaire de tâche et de contact.

Accéder à Outlook

Thunderbird

Thunderbird est un logiciel libre, gratuit et open source compatible avec tous les systèmes d'exploitation, il est directement installé sur votre ordinateur et permet d’accéder à vos emails sans passer par un navigateur web.

Il permet de gérer les courriers électroniques, les groupes de discussion et les flux de nouvelles. De nombreux modules sont disponibles (calendrier …) pour optimiser l’ergonomie du logiciel en fonction de l’utilisation que vous en faites.

Accéder à Thunderbird

Google : Gmail et Google Agenda

Vous pouvez faire le choix d’utiliser directement les produits de l’offre Google en utilisant de manière couplée Gmail et Google agenda. Vous devrez dans ce cas passer soit par un navigateur web soit par des applications smartphone/tablette.

Accéder à Gmail et Google Agenda

2. Les modules de gestion de projet, to do list

Trello

Trello est un outil de gestion de projet en ligne qui est inspiré par la méthode Kanban de Toyota. L’organisation des projets se fait en planches et liste des cartes, chacune de ces cartes représente des tâches. Les cartes peuvent être rattachées à différents utilisateurs et sont mobiles d'une planche à l'autre, permettant de suivre leur avancement.

Accéder à Trello

Wunderlist

Wunderlist est une application web et mobile. C’est à la fois un gestionnaire de projet et un gestionnaire de tâches qui permet aux utilisateurs de gérer leurs tâches à partir d'un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur. Elle permet notamment :

  • La hiérarchisation de sous-tâches
  • La prise de notes au sein des tâches
  • Le partage de fichiers
  • Les discussions entre collaborateurs rattachés à l’application
  • Les rappels et les notifications
  • La synchronisation sur le cloud et les appareils

Accéder à Wunderlist

3. Les logiciels de CRM et les logiciels de gestion de factures

CRM est l’acronyme de Customer Relationship Management qui signifie en français Gestion de la Relation Client (GRC). Le CRM a pour objectif d’optimiser le traitement et l’analyse des données relatives aux clients et prospects, en définitive le logiciel vous permet de centraliser toutes les informations autour d’un client (les contacts que vous avez avec lui, pièces jointes type factures …).

Il existe un grand nombre de logiciels CRM ainsi que de logiciels de gestion de factures gratuits, parfois certains regroupent les deux fonctionnalités. En fonction de votre pays il faudra choisir celui qui est adapté en termes de devise et qui vous semble le plus simple d’utilisation, car vous l’utiliserez quasi-quotidiennement.

Si vous êtes à l’aise avec Excel, rien ne vous empêche d’y réaliser la gestion de vos clients et de vos factures.

Freedcamp

C’est une alternative gratuite à Basecamp (outil payant) et reprend ses fonctionnalités. Il permet donc de faire de la gestion de projet ou de gérer votre facturation.

Il intègre aussi la possibilité de faire des To Do Lists, ou d’attribuer une tâche à un utilisateur en particulier… Il permet de gérer de manière simple les deadlines, d’attribuer des permissions et d’ajouter d’autres utilisateurs à un projet.

Accéder à Freedcamp

Basic CRM

A destination des petites entreprises, Basic CRM convient aussi très bien à un freelance.

Grâce à Basic CRM, vous pouvez centraliser tous vos contacts : à la fois vos clients, vos partenaires, vos prospects. Il est aussi possible de partager vos informations, que ce soit votre agenda, vos contacts ou vos tâches.

Accéder à BasicCRM

Hubspot

Il reprend les caractéristiques classiques d’un CRM mais à la particularité d’être ultra-connecté et notamment aux réseaux sociaux. Ainsi il collecte directement les informations concernant les contacts intégrés.

Accéder à Hubspot

4. Les solutions de stockage et de partage de documents

Les solutions de partage de documents sont devenues incontournables et permettent d’une part de stocker dans le « cloud » (nuage), sans risque de pertes de données, l’ensemble de vos fichiers. D’autre part elles permettent de travailler de manière collaborative avec vos clients puisque l’accès depuis plusieurs postes de travail de manière simultanée est possible.

Google drive

Google Drive est un service de stockage et de partage de fichiers dans le cloud géré par la société Google. Google Drive permet l’accès à Google Docs, Sheets et Slides, une suite bureautique qui permet de lire et modifier des documents, des feuilles de calcul, des présentations, des dessins, des formulaires, etc.

Vous disposez d'un espace gratuit de 15 Go, et de 100 Go à 30 To pour les versions payantes.

Accéder à Google Drive

Dropbox

Dropbox permet d'archiver et de synchroniser des fichiers en ligne ou de les partager avec d'autres ordinateurs, en déposant dans un dossier "Dropbox" des fichiers qui seront automatiquement synchronisés sur des serveurs sécurisés et sur les ordinateurs qui ont le client DropBox installé.

Vous disposez d'un espace gratuit de 2 Go, que vous pouvez étendre par parrainage jusqu'à 8 Go (250 Mo par filleul), et jusqu'à 50 ou 100 Go pour les versions payantes.

Accéder à Dropbox

One drive

OneDrive est un service de stockage en ligne qui utilise le « Cloud » (nuage) de Microsoft.

Il permet d’envoyer et de stocker vos documents, photos etc …. sur un serveur de Microsoft. OneDrive facilite et automatise le stockage de fichiers et de dossiers en utilisant une méthode de synchronisation.

Le service permet aussi l’accès aux logiciels de la suite Office, Word, Excel, PowerPoint et OneNote, les fonctionnalités sont néanmoins réduites par rapport aux logiciels installés de manière classique.

Vous disposez d'un espace gratuit de 5 Go, et de 50 Go à 1To pour les versions payantes.

Accéder à One Drive

Retrouvez le comparatif complet sur JDN Tech (Source JDN Tech)

Comment gérer les contraintes du statut d’indépendant ?

Le statut d’indépendant va vous soumettre à plusieurs contraintes, il s’agit d’être conscient de celles-ci afin de les anticiper et de les gérer de la meilleure façon.

Nous dénombrons cinq contraintes majeures :

  • Acquisition de nouveaux contrats (gestion des intermissions)
  • Administration (affiliation et déclarations sociales, facturation, relances, comptabilité…)
  • Isolement
  • Formations
  • Impact des contre-références

Acquisition de nouveaux contrats (gestion des intermissions)

Vous pouvez utiliser plusieurs leviers pour acquérir de nouveaux contrats et gérer au mieux vos intermissions.

1) Le réseau

Vous devez travailler votre réseau et saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous. N’hésitez pas à contacter d’anciens clients ou des clients avec qui vous avez pu être en contact dans le cadre du salariat. Vous devez vous rendre visible en participant à autant de meetings, conférences ou salons ou vous serez susceptible de rencontrer des clients potentiels. Enfin ne négliger pas votre entourage proche, en sollicitant vos amis, anciens collègues et votre famille, qui auront toujours un ami qui connait un ami qui pourrait être un de vos futurs clients.

2) Les plateformes spécialisées

Il existe aujourd’hui de nombreux sites internet proposant des missions et offres d’emploi, plus ou moins spécialisés et plus ou moins performants. En général, vous pouvez créer gratuitement un profil et déposer en ligne votre CV et ainsi le rendre accessible aux recruteurs. Vous devez vous familiariser avec ceux-ci en privilégiant ceux qui seront les plus sérieux et les plus ciblés possibles et en accord avec votre secteur d’activité. Plus une plateforme est généraliste, plus votre CV se noie dans la masse. Via ces sites, vous pourrez également accéder aux offres de mission en cours, et postuler à celles en accord avec vos compétences et prétention de rémunération.

Attention : certaines plateformes publient vos CVs incluant vos coordonnées ce qui peut donner lieu à du démarchage intempestif !

3) Les réseaux sociaux professionnels

Si vous n’êtes pas encore présent sur Viadeo et LinkedIn, il est indispensable d’y remédier ! Mais il ne suffit pas de s’inscrire, il s’agit d’avoir une page de profil complète avec le détail de vos expériences et réalisations, ainsi qu’une photo de profil qui vous met en valeur. Vous devez vous assurez que votre profil à jour, et l’animer en publiant des contenus pertinents en lien avec votre activité et vos centres d’intérêts professionnels. Les réseaux sociaux sont aujourd’hui très prisés des recruteurs, ils doivent donc être directement séduits par votre profil en le consultant.

Il est indispensable de multiplier les moyens afin de se rendre visible auprès des entreprises. Soyez à l’écoute du marché et à l’affut de toutes les nouvelles tendances.

4) Vos références

Vos projets réussis et la satisfaction de vos clients constituent vos meilleurs atouts pour vous aider à trouver des nouvelles missions.

Administration (affiliation et déclarations sociales, facturation, relances, comptabilité…)

Il est indispensable que vous accordiez régulièrement du temps à vos tâches administratives sans quoi vous serez vite débordés. Cette tâche est un peu fastidieuse mais surmontable lorsqu’elle est gérée régulièrement.

Dès le début de votre activité il sera important d’anticiper tous les outils qui pourraient vous être utiles pour cette gestion administrative (logiciel CRM, logiciel compta etc …).

Notez que des solutions comme le portage salarial peuvent très sensiblement alléger toutes vos tâches administratives.

Isolement

Une fois de plus les communautés d’indépendants en ligne peuvent être une solution pour palier l’isolement. Le développement des espaces de co-working représente aussi une belle opportunité, car ce sont des espaces de travail partagé, mais permettent aussi de créer des réseaux de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

Gestion des formations

Pour un indépendant, la formation est un réel enjeu, dans un contexte où tout évolue très vite, se former est indispensable pour être capable d’offrir en permanence la meilleure expertise à ses clients. En tant qu’indépendant, vous devez vous-même vous organiser pour apprendre, progresser et mettre à jour de vos connaissances (techniques, règlementaires, normes …)

Les formations pourront s’opérer pendant les périodes d’intermissions ou vous aurez peut-être l’opportunité de les réaliser durant une mission chez un client. Dans ce dernier cas, elles sont souvent partiellement ou totalement prises en charges par le client.

La formation est un investissement sur le long terme qui vous permettra de véhiculer une image d’expert en élargissant vos compétences et en maitrisant de nouveaux outils liés à votre domaine d’activité. C’est indispensable d’une part pour rester légitime mais aussi pour maintenir vos prestations tarifaires et vous assurez de toujours pouvoir répondre aux besoins de vos clients.

La multiplicité des missions vous mettra face à de nouveaux axes de travail et à de nouveaux outils qu’il faudra savoir identifier et analyser afin de les intégrer à votre programme de formation.

Il est intéressant de vous prévoir des créneaux dédiés à la veille technologique, professionnelle et à votre formation, en vous fixant des objectifs à moyen long-termes sur des sujets donnés.

Impact des contre-références

Cette contrainte est probablement l’une des plus difficiles à gérer et à laquelle vous devez porter une grande importance. Rappelons qu’un client satisfait en parle à 2 ; un client insatisfait en parle à 10 ! Il est donc indispensable de communiquer régulièrement avec votre client concernant sa satisfaction que ce soit pour des problématiques techniques ou organisationnelles ou humaines.

Vous devez garder à l’esprit que la clé pour de bonnes relations avec vos clients au-delà de votre expertise bien entendu, sera la communication. Soyez clair, transparent et à l’écoute de votre client et vous serez à même de répondre au mieux à ses attentes.

Formalités pour les ressortissants étrangers travaillant en Suisse :

Nous attirons votre attention sur l’encadrement des conditions qui permettent une activité professionnelle sur le territoire suisse d’une part, par la législation sur le travail suisse (Code des Obligations, Lois sur le travail) et d’autre part, par les accords internationaux en matière de libre circulation des personnes et de coordination des systèmes de sécurité sociale.

Ces accords se traduisent par 4 principes fondateurs :

  1. Vous êtes couverts par la législation d’un seul pays et vous ne payez donc de cotisations que dans ce pays. Ce sont les organismes de sécurité sociale qui décident de la législation dont vous relevez. Vous ne pouvez pas choisir.
  2. Vous avez les mêmes droits et obligations que les ressortissants du pays dans lequel vous êtes couvert. C'est ce qu'on appelle le principe d’égalité de traitement ou de non-discrimination.
  3. Vos précédentes périodes d’assurance, de travail ou de résidence dans d’autres pays seront éventuellement prises en compte dans le calcul des prestations dues.
  4. Si vous avez droit à une prestation en espèces dans un pays, vous pourrez en principe la percevoir même si vous ne vivez pas dans ce pays. C'est ce qu'on appelle le principe de l’exportabilité.

Ces conditions encadrent l’environnement contractuel de toute activité professionnelle sur le territoire suisse qui relève

  • soit d’un contrat de prestation de services sous réserve, pour les entreprises et indépendants étrangers de respecter les durées d’activité maximales sur le territoire ;
  • soit d’un contrat de travail, sous réserve pour les étrangers de disposer des autorisations (permis de travail, décision du système de sécurité sociale) requises.

Une synthèse des questions de politique de l’emploi en vigueur en Suisse figure dans le document Les citoyennes et les citoyens de l’UE en Suisse - Informations sur la libre circulation des personnes.

Selon l'accord sur la libre circulation des personnes, un entrepreneur indépendant peut travailler en Suisse sans autorisation d'établissement (livret C). L'autorisation de séjour (livret B) ayant une durée de validité de 5 ans est suffisante.

Cette autorisation de séjour (livret B CE/AELE) est délivrée aux ressortissants des pays ayant ratifié ces accords qui résident en Suisse et qui exercent une activité lucrative. Elle autorise la mobilité professionnelle et géographique en Suisse.

Si l’activité professionnelle échoue et que l'entrepreneur devient dépendant de l'assistance publique, l'autorisation de séjour perd sa validité. L’entrepreneur pourra tout de même chercher un nouvel emploi en Suisse en tant que salarié.

Dès son arrivée en Suisse, l’entrepreneur doit s’enregistrer et prouver ses capacités à exercer l’activité lucrative prévue. Il peut le faire en présentant une inscription au registre professionnel et auprès d’un système de sécurité sociale correspondant au statut d’indépendant, un business plan, les chiffres comptables ou une inscription au registre du commerce.

Les offices cantonaux des migrations délivrent les informations requises et la liste de documents à produire.

Dans le cadre des métiers règlementés, certaines restrictions sont en place et il faut justifier de sa qualification à exercer cette activité.

Dans le cadre d’une activité d’ingénieur il faut prouver les qualifications nécessaires à l’attribution de ce titre.

Le portage salarial garde les avantages du salariat :

Le portage salarial est une solution qui permet de manière simple, rapide et efficiente d’administrer les aspects contractuels et commerciaux inhérents à l’existence d’une mission entre un travailleur et son client, entreprise.

Ainsi le consultant devient salarié de la société de portage. Il peut se focaliser sur sa mission sans se soucier des contraintes administratives, juridiques et commerciales liées au statut d’indépendant.

Pour les travailleurs frontaliers, il existe un accord de coordination des systèmes de sécurité sociale entre la Suisse et la CEE en vigueur depuis 2012.

Un permis de travail suisse est requis pour les ressortissants d’autres états. L’instruction de sa demande est généralement réalisée par la société de portage.

Le salarié porté bénéficie de ce fait de certains avantages induits par le statut de salarié :

  • Adhésion au système social et cotisations sociales retenues (AVS/AI/APG),
  • Assurance chômage,
  • Assurance Accident (LAA),
  • Prévoyance professionnelle (LPP),
  • Congés payés,
  • Paiement en fin de mois pour la prestation du mois en cours, non conditionné par la date de règlement du client, …

Plus d'information, Contactez-nous